Téléphone #PartageonsDesMomentsUniques

Cazabon Barbotan

Non classé

Histoire de la ville et activité thermale

Cazaubon remonte vraisemblablement à une haute antiquité et tire son nom de Caza , le sol de la maison d’habitation et boes, les bois : la maison à travers les bois. L’origine probable de ‘vieux Cazaubon’ se trouve au Vème siècle, au moment où les Aquitains se fixaient sur les hauteurs, à l’abri des barbares. Et au XI ème siècle, on l’entoura de murailles percées de quatre portes, telle une bastide.

Du village médiéval, il ne reste guère que la place de la mairie, avec ses arcades typiques sur les côtes nord et ouest, les portes d’Uzan ou Juzan (d’en bas) au sud et celle du Hourrat (le trou, en gascon), et surtout quelques vieilles maisons au style moyenâgeux qui constituent le vieux Cazaubon.

Le nom de Barbotan n’est pas le nom primitif de la paroisse, il aurait remplacé celui de San Pé du Riou Caou (Saint Pierre du Ruisseau Chaud), ce ruisseau, né des sources chaudes qui coulent autour de l’église dédiée à Saint Pierre. Le nom de Barbotan n’apparaît qu’avec la famille de ce nom, famille qui avait réussi à s’implanter dans le pays en y occupant le premier rang et en y jouant le principal rôle.
L’utilisation des eaux et des boues thermales de Barbotan dans un but thérapeutique était déjà connue avant l’ère chrétienne. Au cours du XVIème d’illustres personnages viennent y soigner leurs douleurs : le Maréchal Blaise de Monluc, Montaigne, Henri de Navarre.
Elle est l’une de rares stations qui permet de traiter simultanément les affections veineuses et rhumatologiques.

thermes de cazaubon

Les Visites

Le vieux Cazaubon, village médiéval, la Tour du Crime.
Les 7 églises de Cazaubon : Cazaubon (Saint Martin), Barbotan (Saint Pierre), Tavernes, Sentex, CutxanSainte Fauste, Saint Christau.
Les arènes de Cazaubon,– Le lac de l’Uby.- Le Château de Bégué- Les randonnées
Les domaines viticoles armagnacais labellisés Bienvenue à la Ferme : visite chais, dégustation, achat…

Castelnau d'Auzan

Bien que le donjon, le château fort et les remparts aient disparu, la petite bastide présente encore l’aspect d’un lieu jadis clos, édifié au coeur d’un luxuriant territoire  dont le centre primitif fut l’église Saint Martin d’Arech.

Plusieurs autres églises faisaient partie de cette importante juridiction dans le diocèse d’Eauze; L’existence de tant de bénéfices à Castelnau, au lendemain de la création de la ville nouvelle, montre la profondeur du sentiment religieux de cette contrée et la puissance des ressources matérielles d’un pays qui put entretenir un si nombreux clergé.

Vous trouverez toutes les informations nécessaires auprès de l’Office du Tourisme du Grand Armagnac

Eglise-arech-castelnau-d-auzan Gers